Exposition

17 décembre 2014 – 16 février 2015

"Contact" d'Olafur Eliasson

 

“Contact” d’Olafur Eliasson

Communiqué de presse

La Fondation Louis Vuitton lance la seconde phase de son programme inaugural avec une exposition importante d’Olafur Eliasson qui se tiendra du 17 décembre 2014 au 16 février 2015. 

Intitulée Contact, l’exposition d’Olafur Eliasson explore « les relations qui unissent les perceptions du moi, de l’espace et de l’univers » en tentant de faire entrer l’univers dans l’espace de la Fondation. 

Première exposition personnelle d’Olafur Eliasson en France, après Chaque matin je me sens différent, chaque soir je me sens le même, qui s’était tenue en 2002 au Musée d’art moderne de la ville de Paris, Contact enveloppe les visiteurs dans une chorégraphie de lumière et d’ombres mouvantes. Les visiteurs sont ainsi comme transportés dans l’obscurité de l’espace infini. Des dispositifs optiques et des modèles, disposés tout au long du parcour de l’exposition, prolongent les recherches de l’artiste sur les mécanismes de la perception et la construction de l’espace. 

Comme le précise l’artiste : « Mon exposition à la Fondation Louis Vuitton examine le seuil de nos perceptions et de notre savoir, de notre imagination et de nos attentes. Elle interroge l’horizon qui sépare, chez chacun d’entre nous, le connu de l’inconnu. » 

Au-dessus des voiles du bâtiment, Olafur Eliasson créé un dispositif qui détecte le soleil et qui, en fonction de l’heure de la journée, redirige les rayons vers une sculpture à facettes géométriques suspendue au coeur du bâtiment.
 
L’exposition interagit avec la commande artistique spécialement conçue pour le bâtiment intitulée Inside the horizon. Enrichie d’une composition sonore inédite conçue par Samuli Kosminen et Olafur Eliasson, cette commande joue, dans un vibrant échange avec la lumière du jour, la lumière jaune, les ombres et les reflets, avec les perceptions que les visiteurs peuvent avoir des perspectives architecturales de la Fondation. 

Olafur Eliasson : Contact
Commissariat général : Suzanne Pagé
Commissaires : Laurence Bossé et Hans Ulrich Obrist, en collaboration avec Claire Staebler.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le dossier de presse.