Exposition

juin 2016

Filmo-sessions : Rencontres entre art et cinéma.
​Quand Daniel Buren croise Frederick Wizeman


 

Filmo-sessions : Rencontres entre art et cinéma.
​Quand Daniel Buren croise Frederick Wizeman


Communiqué,

Paris, le 13 juin 2016,

La Fondation Louis Vuitton présente :
Filmo-Sessions
Rencontres art et cinéma
Le Samedi 18 juin à 18h

Quand Daniel Buren croise Frederick Wiseman
Quand Frederick Wiseman croise Daniel Buren

Pour leur deuxième épisode, les Filmo-Sessions de la Fondation Vuitton proposent une conversation inédite et exceptionnelle entre deux immenses figures de la création contemporaine : l’artiste plasticien Daniel Buren et le cinéaste Frederick Wiseman.
A travers les disciplines et les modalités spécifiques de l’art contemporain ou du cinéma, Daniel Buren et Frederick Wiseman se sont respectivement confrontés au poids imposant de l’histoire, de l’institution culturelle ou de l’architecture de lieux emblématiques.
Quelle démarche adoptent les artistes lorsqu’ils investissent un lieu ? Comment l’un et l’autre préparent-ils leurs films et les oeuvres qui prennent place dans ces contextes hautement particuliers ?

Derrière ces questions de méthode et par-delà leurs différences, c’est un dialogue entre les arts qui tentera ici de s’établir : L’intervention in situ de Daniel Buren à la Fondation Vuitton peut-elle dialoguer avec les modes d’investigation d’un cinéaste comme Frederick Wiseman lorsqu’il filme l’Université de Berkeley ou la National Gallery de Londres ? Et en retour, la démarche documentariste de Wiseman peut-elle venir éclairer celle du plasticien Buren ?
Filmo-Sessions est un cycle de rencontres consacré aux croisements entre l’art et le cinéma et proposé par le critique d’art et commissaire d’exposition Jean-Max Colard.
Cet événement est produit par la Fondation Louis Vuitton en collaboration avec un workshop d’étudiants de l’école nationale supérieure des Beaux-Arts de Cergy.

Entrée gratuite sur réservation : www.fondationlouisvuitton.fr
A partir de 17h, Daniel Buren dédicacera son catalogue « L’Observatoire de la lumière ».

Frederick Wiseman
Depuis 1967, Frederick Wiseman a réalisé plus de 40 documentaires, dressant le portrait d’expériences humaines ordinaires dans une grande variété d’institutions. Parmi ces documentaires, on compte Titicut Follies, High School, Welfare, Juvenile Court, Boxing Gym, La Danse, Ballet, La Comédie Française, At Berkeley, National Gallery, In Jackson Heights… Frederick Wiseman s’est aussi essayé à la fiction, en signant The Last Letter en 2002 et au théâtre en dirigeant The Belle of Amherst de William Luce ou encore Oh les Beaux Jours de Samuel Beckett à la Comédie Française. Tout au long de sa carrière, il a reçu de nombreux titres et récompenses dont quatre Emmys, le Career Achievement Award de la Los Angeles Film Society (2013) et un Lion d’Or à la Mostra de Venise (2014).

Daniel Buren
Artiste majeur de la scène internationale, Daniel Buren (1938-FR) développe depuis les années 1960 une oeuvre radicale, caractérisée par l’utilisation de son « outil visuel » (des bandes verticales alternativement blanches et colorées de 8,7 cm de large). Il est passé d’un travail sur la peinture (1965-1967) à un travail sur l’espace et son contexte. Toutes ses oeuvres sont désormais conçues en fonction des particularités de leur lieu d’accueil et sont réalisées in situ*, aussi bien dans l’espace public que dans les musées et les galeries d’art.
*in situ est un terme latin que Daniel Buren est le premier à faire rentrer dans le champ des arts plastiques et correspond à sa méthode de travail qui consiste à prendre en compte l’ensemble des spécificités (architecture, contexte économique, social, culturel…) du lieu dans lequel il est invité à intervenir