Événement

Mercredi 4 décembre 2019

Colloque autour de Charlotte Perriand

 

Colloque autour de Charlotte Perriand

Mercredi 4 décembre 2019, de 10h à 17h30

Dans le cadre de l’exposition « Le monde nouveau de Charlotte Perriand » (jusqu’au 24 février 2020), la Fondation Louis Vuitton propose un colloque consacré à l’architecte, le mercredi 4 décembre de 10 heures à 17 h 30 dans l’Auditorium.
 
Introduites par Pernette Perriand-Barsac et Jean-Paul Claverie, conseiller de Bernard Arnault, et en présence de Suzanne Pagé, directrice artistique de la Fondation Louis Vuitton, quatre tables rondes, animées par Laure Adler, Jean-Louis Cohen et Katia Baudin, se succèderont autour de spécialistes et universitaires internationaux. Sébastien Cherruet*, organisateur du colloque, en collaboration avec Martine Dancer, en assure la coordination et conclura la journée.
 
Les thèmes évoqués seront l’occasion de revenir sur la vie et la carrière de Charlotte Perriand à travers son engagement artistique mais aussi social et politique ; la réflexion qu’elle a développée sur la place de l’individu face à la nature, sur la place de la femme dans la société, sur une nouvelle forme d’habitation ou encore sur le rapport des différentes formes de créations artistiques entre elles et le concept de synthèse des arts.

Commissaires de l’exposition :
Jacques Barsac, *Sébastien Cherruet, Gladys Fabre, Sébastien Gokalp, Pernette Perriand-Barsac
Conseiller scientifique : Arthur Rüegg
Conservateur associé : Olivier Michelon

 
PROGRAMME
 
10H00
INTRODUCTION
 
Jean-Paul Claverie, Conseiller de Bernard Arnault
Pernette Perriand-Barsac et Sébastien Cherruet, Commissaires de l’exposition
 
10h30 – 11H30
UNE FEMME ARCHITECTE ET DESIGNER
 
Présidente de séance : Laure Adler, Ecrivaine
 
Avec :
Marie-Laure Jousset, Conservatrice en chef honoraire, ancienne responsable du département design du MNAM, Centre Pompidou
– Prof. Dr. Ing. Mary Pepchinski, Professeure d’Architecture et Société au Technische Universität Dresden
Michelle Perrot, Professeure émérite d’Histoire contemporaine à l’université Paris-Diderot
Patricia Urquiola, Architecte, designer
 
Et la participation vidéo de :
Ronan Bouroullec, Designer
Odile Decq, Architecte designer
 
Lors de cette table ronde animée par Laure Adler, Michelle Perrot dressera un rapide constat du nécessaire combat des femmes créatrices dans les domaines des sciences et des arts dominés par les hommes au XXème siècle. Mary Pepchinski, spécialiste de l’architecture contemporaine et des questions liées au genre, développera les spécificités de la place des femmes architectes en Allemagne, la question du statut, des enjeux et des perspectives. Marie-Laure Jousset témoignera de ses multiples rencontres avec Charlotte Perriand lors de son exposition en 2005 au Centre Georges Pompidou. Enfin, Patricia Urquiola, une des rares femmes architectes designers reconnues dans le monde industriel, partagera son point de vue engagé sur la situation du design aujourd’hui, à travers ses réalisations personnelles « socialement responsables ». 
Deux courtes interviews d’Odile Decq, architecte designer et de Ronan Bouroullec seront diffusées pendant cette table ronde.
 
La table ronde sera suivie d’une séance de questions de la part du public.
 
11H45 – 13H00
UNE FEMME ENGAGÉE
 
Président de séance : Jean-Louis Cohen, Professeur à l’Université de New York et au Collège de France
 
Avec :
Véronique Bergen, Ecrivaine et philosophe, membre de l’Académie Royale de Langue et de Littérature française de Belgique
Cynthia Fleury, Professeure Titulaire de la Chaire “Humanités et Santé” au Conservatoire National des Arts et Métiers
Sarah Wilson, Professeure au Courtauld Institute de Londres
 
La deuxième table ronde reflètera l’engagement politique dans l’art de Charlotte Perriand, en regard de ses engagements sociaux. Ce thème sera étudié sous le prisme de l’engagement d’une architecte designer soucieuse d’offrir une meilleure qualité de vie au plus grand nombre – évoqué par Cynthia Fleury – puis par l’étude de l’engagement politique de gauche des femmes créatrices avant, pendant et après la deuxième guerre mondiale auquel s’intéresse Sarah Wilson. Véronique Bergen décrira comment Charlotte Perriand s’approprie les techniques de montage et de collage de la photographie – déjà utilisées par les avant-gardes allemandes, russes et italiennes – pour en faire des armes de propagande au service de ses idées.
 
La table ronde sera suivie d’une séance de questions de la part du public.
 
 
14H30 – 15H40
RECONSTRUCTION, RESTITUTION, EXPOSITION
 
Président de séance : Jean-Louis Cohen, Professeur à l’Université de New York et au Collège de France
 
Avec :
Jean-François Bodin, Architecte, scénographe de l’exposition « Le monde nouveau de Charlotte Perriand »
Winfried Brenne, Architecte
Pascal Mory, Architecte des SI/Directeur de projet
Arthur Rüegg, Architecte, professeur d’architecture et de construction à l’École polytechnique (ETH) de Zurich, conseiller scientifique de l’exposition
 
Certaines architectures du XXème siècle, parfois négligées, oubliées ou ayant subi les atteintes du temps, nécessitent aujourd’hui d’être restaurées tout en conservant leur authenticité. C’est ce à quoi s’est employé pour des architectures du Bauhaus l’architecte berlinois Winfried Brenne, soucieux également du respect de l’écologie. Arthur Rüegg, architecte suisse, un des spécialistes de l’œuvre de Charlotte Perriand, a été chargé de la reconstruction d’espaces disparus comme ceux du Salon d’automne (1929) ou de la Maison du Jeune Homme (1935). En outre, il a supervisé la reconstitution de prototypes disparus ainsi que des rééditions de Cassina à l’occasion de l’exposition. L’architecte Pascal Mory explicitera que la maquette, un des outils familiers de la pratique de l’architecte, malgré les progrès des technologies, demeure à même d’illustrer les multiples réalisations d’un architecte designer. Enfin Jean-François Bodin, architecte scénographe de l’exposition, évoquera la problématique de la présentation de reconstitutions dans la scénographie.
 
La table ronde sera suivie d’une séance de questions de la part du public.
 
15H50 -17H00
POUR UNE SYNTHESE DES ARTS ?
 
Présidente de séance : Katia Baudin, Directrice des Kunstmuseen, Krefeld (Allemagne)
 
Avec :
Paul Ardenne, Historien d’art
Jacques Barsac, Spécialiste de l’œuvre de Charlotte Perriand, commissaire de l’exposition
Romy Golan, Professeure au Programme doctoral en Histoire de l’Art – City University of New York
Germain Viatte, Conservateur général du Patrimoine honoraire
 
Pour cette dernière table ronde, Jacques Barsac s’attachera à la rencontre de Charlotte Perriand avec l’unité de l’esprit de la modernité au temps de l’« Unité de choc » (1928). Germain Viatte s’intéressera aux liens tissés par Charlotte Perriand avec le Japon pendant sa mission de 1940 à 1942 puis dans les années 1950, et leurs conséquences sur les réalisations de l’architecte. Pour Romy Golan, le photomontage tout comme le tissage, techniques appréhendées pour les architectes femmes du Bauhaus, deviennent des composantes essentielles du vocabulaire architectural de Charlotte Perriand. Paul Ardenne replacera le dialogue ou la synthèse des arts tel qu’il se pose aujourd’hui dans le champ de l’art contemporain engagé.
 
La table ronde sera suivie d’une séance de questions de la part du public.
 
17H00 – 17H30
MOT DE CLOTURE par Sébastien Cherruet