Exposition

IAN CHENG
EMISSARY FORKS AT PERFECTION


SELECTION D'OEUVRES DE LA COLLECTION

 

IAN CHENG
EMISSARY FORKS AT PERFECTION


SELECTION D'OEUVRES DE LA COLLECTION

Du 24 mai au 25 novembre 2018

L’Espace Louis Vuitton de Venise est heureux de présenter Emissary Forks at Perfection de l’artiste américain Ian Cheng, la troisième exposition réalisée dans le cadre du programme « Hors-les-murs » de la Fondation Louis Vuitton. Le programme « Hors-les-murs » de la Fondation Louis Vuitton dévoile des œuvres encore jamais exposées de la collection des Espaces Louis Vuitton à Tokyo, Munich, Venise et Pékin, illustrant ainsi la volonté de la Fondation de promouvoir des projets internationaux et de les rendre accessibles au public le plus large.

Depuis les années 2010, Cheng a créé un corpus d’œuvres d’art uniques comprenant des simulations numériques qui s’auto-génèrent sous la forme de grandes projections audiovisuelles immersives. Ses œuvres, mêlant les sciences cognitives, la programmation informatique et l’esthétique des jeux vidéo, explorent le potentiel des nouvelles technologies avec sensibilité et acuité.

Cheng développe des écosystèmes, des biotopes virtuels peuplés de créatures mutantes animées. En tant qu’entomologiste démiurge, il insuffle une vie artificielle et autonome à ses mondes puis les regarde évoluer. Comme dans la nature, ces microcosmes sont composés d’éléments dotés de leur propre logique individuelle qui se rencontrent, se percutent et se mêlent pour former un chaos visible mais organique. Ces êtres prennent une forme animale, végétale ou minérale et sont programmés avec une série de propriétés, de comportements et d’intentions prédéterminés. Ils évoluent ensuite librement dans l’univers complexe créé par l’artiste. Ces êtres échappant au pouvoir de leur inventeur, leurs trajectoires et leurs rencontres entre eux et avec leur environnement sont aléatoires, ouvrant ainsi des possibilités infinies.

Les mondes dynamiques et évolutifs de Cheng ne sont pas restreints par des limites temporelles : ils se déploient « en direct » pendant une durée illimitée. Les mouvements automatisés de la caméra se concentrent sur les zones de plus grande activité, guidant l’observateur de façon arbitraire d’un endroit à l’autre de la simulation. Chaque activation est unique, générant de nouveaux récits et des événements spontanés qui ne peuvent être anticipés.

L’installation vidéo Emissary Forks at Perfection (2015-2016) constitue le deuxième chapitre de la trilogie Emissaries créée par Cheng entre 2015 et 2017. Ces trois épisodes, situés dans le même espace mais ayant trait à différentes époques, retracent l’évolution d’ensembles d’êtres et la façon dont ils s’adaptent à leur environnement. Chaque épisode présente un « émissaire », un « agent narrateur » dont les actions modifieront le déroulé des événements. Dans l’exposition Emissary Forks at Perfection, Cheng nous amène à remettre en cause les capacités d’adaptation de l’esprit humain et l’évolution humaine face à l’altérité, au caractère aléatoire et à l’imprévisibilité d’un monde en perpétuel changement.

À propos de l’artiste

Né en 1984 à Los Angeles, Ian Cheng vit et travaille à New York. Il est titulaire d’un Master (MFA) en arts visuels de l’Université de Colombia à New York (2009) et d’une Licence (BA) en sciences cognitives de l’Université de Californie à Berkeley (2006). Les plus récentes expositions qui lui sont entièrement consacrées sont : Ian Cheng, Serpentine Gallery, Londres (2018) ; Ian Cheng, Carnegie Museum of Art, Pittsburgh (2017-2018) ; Ian Cheng: Emissaries, MoMA PS1, New York (2017) ; Emissary Forks featuring Thousand Islands, Espace Louis Vuitton Munich, Munich (2017) ; Forking at Perfection, Musée Migros, Zurich (2016) et Emissary in the Squat of Gods, Fondazione Sandretto Re Rebaudengo, Turin (2015). Il a également participé aux expositions collectives suivantes : Au diapason du monde (2018) et Être moderne : le MoMA à Paris (2017-2018), Fondation Louis Vuitton, Paris ; WELT AM DRAHT, Julia Stoschek Collection, Berlin (2016) ; Stranger, MOCA Cleveland (2016) ; Suspended Animation, Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, Washington, DC (2016) ; Co-Workers, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (2015) et Co-Workers: Beyond Disaster, Bétonsalon, Paris (2015).

À propos de la Fondation Louis Vuitton

La Fondation Louis Vuitton est une institution au service de l’intérêt général qui se consacre exclusivement à l’art et aux artistes contemporains ainsi qu’aux œuvres du XXe siècle dont ces derniers s’inspirent. Avec les expositions qu’elle organise, la Fondation cherche à toucher un large public. Le bâtiment conçu par l’architecte Frank Gehry, est déjà reconnu comme un exemple emblématique de l’architecture du XXIe siècle et constitue l’aboutissement de l’expression artistique de la Fondation. Depuis son ouverture en octobre 2014, la Fondation a accueilli plus d’un million de visiteurs par an, venus de France et du monde entier.

Confirmant la reconnaissance internationale de l’engagement artistique de la Fondation, « Icônes de l’art moderne. La Collection Chtchoukine » (octobre 2016-mars 2017) a accueilli, à elle seule, le nombre record d’1,2 million de visiteurs.

Dès son ouverture à Paris, la Fondation Louis Vuitton a annoncé qu’elle engagerait des initiatives internationales, tant en ses murs qu’en partenariat avec des institutions publiques et privées, et notamment avec d’autres musées et fondations. La Fondation assure également la direction artistique du programme spécifique « Hors-les-murs » au sein des espaces culturels de Munich, Venise, Beijing et Tokyo. Ces espaces se consacrent exclusivement à des expositions d’œuvres appartenant à la Fondation. Les expositions ouvertes au public sont gratuites, et les programmes font l’objet d’une communication culturelle spécifique.