Exposition

Du 20 février au 26 août 2019

La Collection de la Fondation. "Le parti de la peinture"

 

La Collection de la Fondation. “Le parti de la peinture”

La Collection de la Fondation,
nouvelle sélection d’oeuvres.
« Le parti de la peinture »
 
Du 20 février au 26 août 2019

 
« La Collection de la Fondation, nouvelle sélection d’oeuvres. Le parti de la peinture » réunit soixante-quatorze oeuvres de vingt-trois artistes de tous horizons et de différentes générations, pour la plupart montrées pour la première fois ici. Cette exposition, déployée sur trois niveaux du bâtiment et sur la terrasse Ouest, est présentée simultanément avec l’exposition de « La Collection Courtauld », le parti de l’impressionnisme ; les deux se rejoignent autour de la peinture.
 
Dans cette exposition, l’attention est portée sur le renouvellement des modalités formelles et des expressions de la peinture, depuis les années 1960 à nos jours : figurative ou abstraite, manufacturée ou mécanique, habitée ou distanciée, elle est ponctuellement ici mise en regard
de sculptures et d’installations. Des ensembles monographiques – Joan Mitchell, Ettore Spalletti, Alex Katz, Gerhard Richter – alternent présentations de différents artistes opérées selon des rapprochements formels : Pierre Soulages, Mark Bradford, Jesús Rafael Soto.
 
Deux questionnements guident ce choix : Comment les artistes créent-ils à partir des composantes traditionnelles de la peinture : geste, surface, couleur, lumière ? Comment aujourd’hui, la peinture étend ses territoires, en s’appropriant d’autres techniques et en engageant d’autres stratégies avec l’espace ?
 
La Collection Courtauld et la nouvelle sélection de la Collection de la Fondation Louis
Vuitton s’inscrivent dans la ligne d’une programmation qui, pour avoir une priorité
contemporaine, s’attache, depuis son ouverture, à désigner des filiations fondamentales.
 
 
 
Depuis son inauguration en 2014, la Fondation présente régulièrement des ensembles d’oeuvres de sa Collection. Centré sur l’architecture de Frank Gehry, le premier accrochage, d’octobre à novembre 2014, présentait un choix restreint d’œuvres emblématiques de la Collection avec les travaux de Christian Boltanski, Pierre Huyghe, Bertrand Lavier, Gerhard Richter et Thomas Schütte. Parallèlement, les commandes pérennes (Olafur Eliasson ; Ellsworth Kelly) ou éphémères (Sarah Morris ; Taryn Simon ; Cerith Wyn Evans ; Adrian Villar Rojas ; Janet Cardiff & George Bures Miller) réalisées pour le lieu investissaient les espaces intérieurs et extérieurs de la Fondation.
 
– Le deuxième accrochage, de décembre 2014 à mai 2015, regroupait un ensemble conséquent d’oeuvres s’organisant autour de la « ligne expressionniste » (Ed Atkins, Maurizio Cattelan, Isa Genzken, Albero Giacometti, Rachel Harrison, Annette Messager, Wolgang Tillmans) et de la « ligne contemplative » (Bas Jan Ader, Tacita Dean, Mona Hatoum, Ellsworth Kelly, Nam June Paik, Giuseppe Penone, Sigmar Polke, Gerhard Richter et Akram Zaatari).
 
– De juin 2015 à janvier 2016, la troisième présentation des oeuvres de la Collection de la Fondation Louis Vuitton, aux lignes « popistes » et « musique/son », réunissait un ensemble de vingt-six artistes ; citons Gilbert & George, Andreas Gursky, Richard Prince, Andy Warhol, Adam McEwen, Bertrand Lavier, Jean-Michel Basquiat, Douglas Gordon, Mark Leckey, Rineke Dijkstra, Cyprien Gaillard, Ulla von Brandenburg, John Cage, Marina Abramovic…
 
– Des ensembles de la Collection ont par la suite été montrés dans le cadre de manifestations spécifiques, dédiées à la Chine (de janvier à août 2016) et à l’Afrique (d’avril à septembre 2017) avec notamment parmi tant d’autres des oeuvres de Huang Yong Ping, Aï Weiwei, Yan Pei Ming, Yang Fudong, Zhang Huan, Cao Fei et Xu Zhen pour la Chine et Barthélémy Toguo, David Goldblatt, Zanele Muholi, William Kentridge, Omar Victor Diop, Lynette Yiadom-Boakye, Chéri Samba, Rashid Johnson et Robin Rhode pour l’Afrique.
 
– Enfin, d’avril à août 2018, la Collection a été abordée selon un axe thématique, interrogeant la place de l’Homme au sein du monde vivant dans l’exposition « Au diapason du monde ». Citons parmi les 29 artistes présentés : Takashi Murakami, François Morellet, Kiki Smith, James Lee Byars, Ian Cheng, Adrian Villar Rojas, Cyprien Gaillard, Alberto Giacometti, Yves Klein, Dominique Gonzalez-Foerster, Trisha Donnelly, Philippe Parreno…