Exposition

RICHARD PRINCE
COWBOYS

 

RICHARD PRINCE
COWBOYS

SÉLECTION D’ŒUVRES DE LA COLLECTION
Du 13 avril au 2 septembre 2018

Pour sa troisième occurrence, l’Espace Louis Vuitton Beijing présente Cowboys, une exposition consacrée à l’artiste américain Richard Prince. Réalisée dans le cadre du programme de la Fondation Louis Vuitton « Hors-les-murs », elle présente des œuvres inédites de la Collection dans les Espaces Culturels Louis Vuitton de Tokyo, Munich, Venise et Beijing, concrétisant ainsi la volonté de la Fondation de réaliser des projets internationaux et de les rendre accessibles au grand public.

Richard Prince fait partie de cette génération d’artistes américains ayant grandi dans les années 1950, à l’époque de l’explosion des médias de masse (télévision, cinéma, magazines). À la fin des années 1970, il apparaît sur la scène internationale aux côtés de Cindy Sherman, Sherrie Levine et Barbara Kruger, comme représentant majeur de l’Appropriation. Il est connu pour avoir déconstruit les mécanismes de représentation et de communication véhiculés par la culture populaire américaine. En 1977, il prend un tournant artistique radical en commençant à détourner les images publicitaires, en les photographiant et en se les appropriant. Retirant le logo et le texte, il recadre les images, crée des effets de flou et accentue les couleurs. Privilégiant les séries, il choisit comme sujets des mannequins, des cow-boys et des femmes sur des motos. Dans cette veine, l’une des séries les plus connues, Cowboys, s’approprie les images de la campagne publicitaire pour les cigarettes Marlboro.

À partir des années 1950, les publicités de Marlboro mettent en scène un cow-boy traversant les vastes étendues du Far West américain. Avec son jean, ses jambières en cuir, ses bottes à éperons et son Stetson, il devient une icône instantanément reconnaissable. Presque exclusivement blanc, il est beau, son visage est buriné, il est mince et musclé. À la fois modèle masculin et sex symbol, il séduit aussi bien les hommes que les femmes. Dès le milieu des années 1960, le Cowboy Marlboro est si étroitement lié à la marque, que Philip Morris peut remplacer, dans ses publicités, toute référence directe à la cigarette, par une invitation subtile à rejoindre les paysages de westerns du mythique « pays Marlboro ».

L’Espace Louis Vuitton Beijing vous invite à découvrir des œuvres emblématiques de la série Cowboys de Richard Prince, dont Untitled (Cowboy) (1994), Mountain Cowboys (1998-89) et The Blue Cowboys (1999). Ces 8 photographies, au total, illustrent une période essentielle de l’œuvre de Richard Prince. Grâce à cette appropriation par le biais de « photos de photos », Richard Prince a fait du cow-boy un objet emblématique complexe, exprimant la nostalgie d’une époque fondatrice, tout en soulignant le stéréotype au travers de « clichés ».

À propos de l’artiste

Depuis la fin des années 1970, Richard Prince (né en 1949, dans la zone du Canal de Panama, États-Unis) redéfinit les concepts d’auteur, de propriété et d’aura en s’appropriant les images des médias de masse, de la publicité et de l’industrie du divertissement. Appliquant sa perception des transactions complexes de la représentation à la création artistique, il a développé une signature faite d’échos à d’autres signatures, mais qui reste incontestablement unique. Avide collectionneur et chroniqueur attentif des sous-cultures et des communautés, et de leur rôle dans la construction de l’identité américaine, il a exploré en profondeur le racisme, le sexisme et les psychoses dans l’humour mainstream, le statut mythique des cow-boys, des bikers, des voitures customisées et des célébrités, l’attraction/répulsion pour les pulp fictions, et a réalisé de surprenants chefs-d’œuvre, comme la célèbre série Nurse, très convoitée. Privilégiant les séries, il a connu un immense succès avec Cowboy, commencée dans les années 1980, qui reprend la figure emblématique du Cowboy Marlboro des campagnes de publicité pour les cigarettes.

À propos de la Fondation Louis Vuitton

La Fondation Louis Vuitton est une institution au service de l’intérêt général qui se consacre exclusivement à l’art et aux artistes contemporains, et aux œuvres du XXe siècle dont ils s’inspirent. La collection de la Fondation et les expositions qu’elle organise visent le public le plus large possible. Le bâtiment, conçu par l’architecte Frank Gehry et déjà reconnu comme un exemple emblématique de l’architecture du XXIe siècle, constitue le témoin phare de l’engagement artistique de la Fondation. Depuis son ouverture en octobre 2014, la Fondation accueille chaque année plus d’un million de visiteurs venus de France et du monde entier. Confirmant la reconnaissance internationale de l’engagement artistique de la Fondation, l’exposition Icônes de l’art moderne, La Collection Chtchoukine” a accueilli, à elle seule, le nombre record de 1,2 million de visiteurs en six mois (d’octobre 2016 à mars 2017).

La Fondation Louis Vuitton s’engage en faveur d’initiatives internationales, tant en ses murs qu’en partenariat avec des institutions publiques et privées, et notamment d’autres musées et fondations. La Fondation assure également la direction artistique du programme spécifique « Hors-les-murs » au sein de ses espaces culturels à Munich, Beijing, Tokyo et Venise. Ces espaces se consacrent exclusivement à des expositions d’œuvres appartenant à la Fondation. Les expositions ouvertes au public sont gratuites et les programmes font l’objet d’une communication culturelle spécifique.

Espace Louis Vuitton Beijing

China World Shopping Mall W. Bldg.

1 Jianguomenwai Ave.

Beijing

Ouvert tous les jours de 11h à 19h

Ouvert les jours fériés

Entrée gratuite